Abbatiale d'Airvault (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                   Documents

 

 

 

Cette page est en cours de construction  : nous y prĂ©senterons peu Ă  peu des textes et documents complĂ©mentaires aux descriptions  forcĂ©ment brĂšves  que nous avons faites aux clĂ©s de voĂ»te et aux chapiteaux .La plupart de ces textes Ă©tant Ă©crits par des spĂ©cialistes il nous faut obtenir leur autorisation de les faire paraĂźtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


À propos des symboles  dans l'art roman,  nous avons fait rĂ©fĂ©rence  Ă  Anne et Robert Blanc.   Ils ont parcouru  de nombreux Ă©difices romans  pour en photographier  les chapiteaux,  faire des recoupements,  Ă©tablir des caractĂšres communs pour se forger des clĂ©s de lecture.

Nous les avons rencontrĂ©s  un peu avant 1990  lors d'une sĂ©ance de photographie  dans notre Ă©glise.   Robert Blanc  nous a  alors commentĂ© quelques  chapiteaux :  Ă  Airvault,  il en est  peu qui  font  clairement rĂ©fĂ©rence  Ă  des rĂ©cits  bibliques et  l'on se sent dĂ©muni devant  certains d'entre eux.

Sa façon  de rechercher de la signification  dans ces images de pierre  nous a sĂ©duits,  mĂȘme  si parfois  la dĂ©marche nous a  paru quelque peu systĂ©matique ;  en effet,  il considĂšre que tout chapiteau a Ă©tĂ© crĂ©Ă©  pour faire  l'Ă©ducation  des chrĂ©tiens  alors pour la plupart illettrĂ©s   et qu'il n'y avait pas de place  dans une Ă©glise  pour  des images  qui n'auraient pas un sens religieux. Chaque chapiteau   fait donc pour lui l'objet  d'une recherche de symboles.

 Anne et Robert Blanc  ont Ă©crit  deux livres : 

 Â« Nouvelles clefs pour l'art roman » chez Dervy-Livres.

 Â« Les Symboles de l'art roman »  aux Ă©ditions du  Rocher.


 


 

 


 


 


 


 


 


 


 


 




Parlons  maintenant  d'un  autre  ouvrage  radicalement  diffĂ©rent  car on y a choisi d'autres axes

de   travail :  il  s'agit   d'un   livre   de   Marie-ThĂ©rĂšse  Camus  et   Élisabeth  Carpentier   intitulĂ© 

« Sculpture romane du Poitou, le temps des chefs-d'Ɠuvre ». 


 

Cet ouvrage fait partie des  Â« beaux livres »  aux Ă©ditions  Picard ;  le livre est en effet  un objet magnifique  et son contenu ne l'est pas moins  :  les auteures  nous proposent une promenade virtuelle  Ă  travers la sculpture romane  dans le Poitou. Voici les premiĂšres lignes  Ă©crites par Jacques le Goff qui signe la prĂ©face de ce livre  :

«  De cet ouvrage, on admirera la belle illustration  car l'art a lĂ©guĂ© d'abord  des images Ă  l'histoire,  mais on lira aussi  avec grand intĂ©rĂȘt le texte qui prĂ©cisĂ©ment  ne se limite pas  Ă  une Ă©tude d'histoire de l'art mais qui replace  les produits les plus originaux de l'art mĂ©diĂ©val, les sculptures,  dans le cadre gĂ©ographique,  politique et social qui fait de ces images,  des documents essentiels de l'histoire globale d'une sociĂ©tĂ©. »


 


 


 


 


 


 


 


 


 


La belle illustration  dont parle  Jacques le Goff  est due  Ă  Jean-François Amelot  qui a rĂ©alisĂ© pour ce livre  prĂšs de  600 photographies  dont chacune est une Ɠuvre d'art. On pourra en voir quelques unes en cliquant ICI


 Quant aux textes,  ils sont le rĂ©sultat d'une somme de connaissances  et de travail  qui laissent pantois  mais instruits.


 

L'abbatiale d'Airvault  a bien sa part dans ce livre. Nous serons  peut-ĂȘtre autorisĂ©s Ă   publier dans ce site  quelques textes se rapportant  Ă  des chapiteaux de notre Ă©glise.


 



 A propos des Ă©lĂ©phants


 


 


 


 


 


 


 

 




Concernant les Ă©lĂ©phants qui se trouvent  dans le dĂ©ambulatoire,  voici un texte extrait d'un   Bestiaire  ancien  pouvant nous Ă©clairer  sur la prĂ©sence de ces animaux  tout prĂšs d'Adam et Eve.


 

                                             Les Ă©lĂ©phants :


 

 

 

 


A Conques, sur le tympan, l'entrée de l'enfer est une gueule de monstre
 


 


 


 


 


 


 


 

Les elephants
8,4 ko
Les_elephants.pdf